• 5 octobre 2017: Occultation de UCAC4 410_143659 par Triton

Le 5 octobre à 23h47m TU, Triton, le plus gros satellite de Neptune, occultait une étoile de magnitude 12.8. Ce phénomène, extrêmement rare du fait de la faible vitesse de déplacement de Neptune dans le ciel, est l'occasion pour les astronomes de sonder l'atmosphère très ténue de ce satellite. L'observatoire de Nice étant presque sur la ligne de totalité, il a été possible de mesurer le flash central, dû au fait que la lumière de l'étoile est diffusée par l'atmosphère de Triton, même si l'éclipse est totale.
Carte de la trajectoire de l'ombre de Triton
Nous avions branché la caméra Audine en mode drift-scan au foyer Cassegrain du télescope Schaumasse et la caméra Asi174 au foyer de la lunette Clavé. Malheureusement, de gros passages nuageux 10 minutes avant l'éclipse nous ont fait craindre le pire. De plus, la présence de la pleine Lune à proximité, combinée à une transparence passable, ont mis fin à nos espoirs de voir quoi que ce soit.
En effet, le scan de l'Audine est ressorti complètement saturé, illuminé par un temps de pose trop long et un ciel trop lumineux.

Fort heureusement, les images de l'Asi se sont révélées exploitables, malgré un temps de pose de 2". Pour avoir une bonne précision temporelle, il aurait été recommandé de poser ~0.5". Malgré tout, le transit ayant duré plusieurs minutes, la précision sur le début et la fin de l'éclipse est finalement acceptable:
Occultation Triton
(cliquez pour agrandir l'image)

Neptune et Triton au foyer de la lunette Clavé
Occultation Triton
(cliquez pour agrandir l'image)

Occultation au foyer de la lunette clavé 130/1908. Le temps de pose est de 2s par image

L'occultation a duré 160.9", et a eu lieu à 23h47m49.9s (heure théorique 23h47m58s +/- 8s)

Connaissant le déplacement apparent de Neptune (1.17' par jour), la durée de l'éclipse correspond à un déplacement de 2.18.10-3 minutes, soit 6.341.10-7 radians. A la distance de Neptune (29.119 u.a.), cela donne un diamètre de 2760km. Le diamètre officiel de Triton est 2707km.
La présence d'une atmosphère, aussi ténue soit-elle, peut légèrement fausser la mesure de la durée totale de l'éclipse
Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster




  • 12 juin 2017: Transit d'exoplanète

L'équipe du projet XO, qui utilise des téléobjectifs de 200mm pour détecter des exoplanètes, nous a contactés pour surveiller un candidat potentiel. Située près du pôle nord céleste, cette étoile de magnitude 10.4 présente des chutes régulières de luminosité, sans doutes dues à un transit d'exoplanète. Une éclipse devait théoriquement avoir lieu vers 0h00 TU, ce que nous avons confirmé avec le télescope Schaumasse équipé d'un filtre R:

Candidat XO
La profondeur du transit est de 0.012 mag. De prochaines observations devraient nous permettre de suivre ce transit avec d'autres filtres, ce qui nous permettra de confirmer la présence d'une planète. Typiquement, lors d'un transit par une planète, la chute de luminosité en filtre R est identique à la chute en B



  • 3 septembre 2017: Occultation de TYC 5239-00910-1 par 591 Irmgard

Le 3 septembre à 0h15m TU, 591 Irmgard occultait une étoile de magnitude 10.4. Nous avons utilisé l'Audine en mode drift-scan au foyer du GP200 (200/800), avec un temps de pose de 40ms par ligne. La turbulence était forte, mais avec les gros pixels de l'Audine, l'échantillonnage est suffisamment bon pour ne pas étaler l'étoile sur les lignes du scan, permettant une bonne résolution temporelle
L'occultation a duré 2.76". Les résultats sont présentés ci-dessous:
Occultation par 591 Irmgard
scan de l'occultation au foyer du 200/800. Le temps de pose est de 40ms par ligne.
Occultation par 591 Irmgard
Courbe de l'occultation au foyer du 200/800
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster






  • 12 juin 2017: Transit d'exoplanète

L'équipe du projet XO, qui utilise des téléobjectifs de 200mm pour détecter des exoplanètes, nous a contactés pour surveiller un candidat potentiel. Située près du pôle nord céleste, cette étoile de magnitude 10.4 présente des chutes régulières de luminosité, sans doutes dues à un transit d'exoplanète. Une éclipse devait théoriquement avoir lieu vers 0h00 TU, ce que nous avons confirmé avec le télescope Schaumasse équipé d'un filtre R:

Candidat XO
La profondeur du transit est de 0.012 mag. De prochaines observations devraient nous permettre de suivre ce transit avec d'autres filtres, ce qui nous permettra de confirmer la présence d'une planète. Typiquement, lors d'un transit par une planète, la chute de luminosité en filtre R est identique à la chute en B





  • 30 mai 2017: Occultation de TYC 5691-01098-1 par 510 Mabella

Le 30 mai à 1h42m TU, 510 Mabella occultait une étoile de magnitude 10.1. Comme cette étoile était très lumineuse, nous avons laissé l'Audine en mode drift-scan au foyer du GP200 (200/800), avec un temps de pose de 30ms par ligne. Nous avons aussi filmé le phénomène avec la caméra ASI174 au foyer de la lunette Clavé 130/1908, avec des temps de pose de 0.5" par image.
L'occultation a duré 8.40". Les résultats sont présentés ci-dessous:
Occultation par 510 Mabella
scan de l'occultation au foyer du 200/800. Le temps de pose est de 30ms par ligne.
Occultation par 510 Mabella
scan de l'occultation au foyer du 200/800. Le temps de pose est de 30ms par ligne.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Occultation par 510 Mabella
Cordes de l'occultation, obtenues entre l'Observatoire de Calern et celui de Nice, permettant de retrouver la forme approximative de l'astéroide.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Occultation par 510 Mabella
Film de l'occultation en temps réel, au foyer de la lunette Clavé.
Occultation par 510 Mabella
Film de l'occultation accéléré 5x
Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster






  • 20 mai 2017: Occultation de 4U 385-75921 par 95626 2002 GZ32

Le 20 mai à 1h30m TU, le transneptunien 95626 2002 GZ32 occultait une étoile de magnitude 13.5. Nous avons suivi cette occultation avec l'Audine Kaf401e en mode drift-scan au foyer du télescope Schaumasse (400/4000). L'étoile occultée étant peu lumineuse, nous avons dû augmenter le temps de pose par rapport aux occultations plus classiques (250ms par ligne). Ceci réduit la résolution temporelle du scan (l'éclipse se produit sur un nombre plus faible de pixels), mais l'Observatoire de Nice étant au milieu de la bande de totalité théorique et l'éclipse se produisant pendant 38 secondes au maximum, ce n'était pas un problème. L'intérêt de cette occultation est que l'astéroide 95626 2002 GZ32 semble être double. De plus, l'objet étant un transeptunien (distance à la Terre: 2.55 milliards de km), l'occultation est une excellente occasion de préciser son orbite.
Nous avons aussi suivi le phénomène en filmant avec une caméra Asi174 au foyer de la lunette Clavé 130/1908, avec un temps de pose de 3.4" par image.
Malheureusement, l'astéroide semble être passé à coté de l'étoile, car nous n'avons pas pu observer d'éclipse à l'aide de nos 2 instruments. Les résultats sont présentés ci-dessous:
Occultation par 95626 2002 GZ32
scan de l'occultation au foyer du télescope Schaumasse. Le temps de pose est de 250ms par ligne. Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Occultation par 95626 2002 GZ32
profil de l'occultation.Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Occultation par 95626 2002 GZ32
profil de l'occultation, par photométrie sur les images de la lunette Clavé.Cliquez sur l'image pour l'agrandir
L'absence d'éclipse reste quand même un résultat positif, qui permettra de préciser l'orbite de l'astéroide. Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster






  • décembre 2016: découverte d'un astéroïde double

Le 22 décembre 2016, nous avons suivi l’astéroïde 6100 Kunitomoikkansaï. Les différentes courbes de lumière obtenues étaient grossièrement superposables, mais parfois l’un des pics de luminosité était incohérent avec les autres. Raoul Behrend, astronome à l’Observatoire de Genève, a suggéré qu’il s’agissait d’un astéroïde double. La période obtenue semblait être 0.38568 jours.
Un appel à observations a été lancé en février 2017 sur le forum des observateurs d’astéroïdes et d’étoiles variables géré par Raoul Behrend. Malheureusement, la magnitude de Kunitomoikkansai étant descendue à 17, seuls les télescopes de gros diamètres étaient capables d’obtenir une précision photométrique suffisante pour compléter la courbe de lumière de manière satisfaisante. François Colas, avec le télescope de 1m du Pic du Midi, a pu suivre l’astéroïde sur plusieurs heures pendant 4 nuits.
kunitomoikkansai
Courbe de lumière de 6100 Kunitomoikkansai obtenue avec le télescope Schaumasse (caméra QSI 583ws - filtre L).
La période semble être de 9.256 heures
kunitomoikkansai
Courbe de lumière obtenue avec le télescope Schaumasse, et le T1M du Pic du Midi par François Colas, pour la même priode (9.256h)
A l’aide de ces dernières observations, Raoul Behrend a déterminé une période de rotation de 1.26 jours, qui reste hautement hypothétique à cause de l’instabilité des mesures:
Cliquez sur les images pour les agrandir





  • 9 mai 2016: Transit de Mercure devant le Soleil

Le 9 mai 2016, de 13h10 à 20h40, Mercure passait devant le Soleil. Malgré la météo calamiteuse, nous avons pu profiter d'une éclaircie vers 14h pour pointer nos instruments. A cette occasion, le personnel de l'Observatoire de la Côte d'Azur était invité à nous rejoindre auprès de la coupole Schaumasse

Nos instruments au moment du transit. Lunette Takahashi FSQ106 avec Mylar, Télescope Schaumasse 400/6000 (non utilisé),
lunette Clavé 130/1908 en Halpha, PST CaK.

Takahashi FSQ106 avec Mylar, Asi 174mm

PST CaK, Asi 174mm

Clavé 130/1908 avec Coronado Solarmax60, Asi 174mm
Cliquez sur les images pour les voir en grand format





  • avril 2016: Courbes de lumière d'astéroïdes

Les courants 'jet' en haute altitude perturbent souvent la qualité des images en générant une forte turbulence. Plutôt que de faire de l'imagerie dans ces conditions, nous avons mesuré des courbes de lumière d'astéroides, la photométrie n'étant pas modifée par la turbulence. Nous avons suivi 2 astéroides, 2568 Maksutov, dont la période n'était pas connue, et 3895 Earhart.
2568 Maksutov
2568 Maksutov. Période : 7.589 +/- 0.006 heures
QSI 583ws (filtre L) et Télescope Schaumasse (400/2000)
3895 Earhart
3895 Earhart. Période : 3.56462 +/- 0.00015 heures
QSI 583ws (filtre V) et Télescope Schaumasse (400/2000)
Les mesures ont été envoyées à Raoul Behrend, de l'Observatoire de Genève, qui recense plusieurs milliers de courbes de lumières.
http://obswww.unige.ch/~behrend/page4cou.html#002568
http://obswww.unige.ch/~behrend/page4cou.html#003895





  • 14 avril 2016: Occultation de HIP 54675 par 168 Sybilla

Le 14 avril 2016 à 21h40m TU, l'astéroïde 168 Sybilla occultait HIP 54675. Nous avons observé cette éclipse au foyer de la lunette Clavé 130/1908, équipée d'un filtre jaune pour réduire le chromatisme, à l'aide d'une Audine Kaf401e en mode drift-scan. L'étoile occultée étant brillante, nous n'avons pas utilisé le télescope Schaumasse, ce qui nous permettait d'avoir un champ plus grand, plus facile à retrouver avec le petit capteur de l'Audine.
Occultation par 168 Sibylla
scan de l'occultation. Le temps de pose est de 25ms par ligne

Profil de l'occultation

L'occultation devait durer environ 4", soit 160 pixels. Elle s'est étalée sur 658.5 pixels, soit 16.46", ce qui correspond en gros à la durée théorique au centre de la ligne de totalité. Il est fréquent que les prédictions aient une incertitude de quelques dizaines de km. Il est aussi possible que l'astéroide soit passé devant l'étoile sous sa plus grande longueur ('face' à la Terre, et non 'de profil'). Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster






  • 11 avril 2016: Occultation de TYC 1994-00082-1 par 164 Eva

Le 11 avril 2016 à 21h16m TU, l'astéroïde 164 Eva occultait TYC 1994-00082-1. Nous avons observé cette éclipse au foyer du télescope Schaumasse, à l'aide d'une Audine Kaf401e en mode drift-scan.
Occultation par 164 Eva
scan de l'occultation. Le temps de pose est de 20ms par ligne

Profil de l'occultation

L'occultation s'étale sur 115.1 pixels, ce qui correspond à 2.302". Les mesures ont été envoyées au réseau Euraster






  • 6 avril 2016: Diagramme HR de M3

M3 est un amas globulaire de la constellation des chiens de chasse, non loin du Bouvier. Nous avons mesuré son diagramme Hertzprung-Russel avec la caméra QSI 583ws au foyer primaire du télescope Schaumasse (400/2000). Le centre de l'amas est résolu, et nous avons fait attention à ne pas saturer les étoiles les plus brillantes, qui auraient pu fausser les mesures
M3
Messier 3
Temps de pose R: 10x180", B: 7*360", image V obtenue à partir des images R et B. Filtre Log
A l'aide d'AvisView, qui mesure de manière automatique la magnitude des étoiles, nous avons ciblé environ 2000 étoiles de l'amas, jusqu'à la magnitude 20. Pour les étoiles les moins lumineuses, l'incertitude est grande et a pour effet d'élargir le nuage de points en bas du diagramme. La vraie magnitude est obtenue en comparant certaines magnitudes mesurées avec les valeurs données en R et B par le catalogue USNO, ce qui permet de nous afranchir de la constante intsrumentale dont dépend toute mesure photométrique.
Diagramme HR Messier3
Diagramme HR obtenu.
On observe la branche horizontale qui contient les étoiles évoluées (RR-Lyr).
Cela confirme que M3 est un vieil amas, dont certaines étoiles ont évolué pour devenir des géantes.
En comparant la magnitude de la branche des RR Lyrae (15.5) à la magnitude absolue moyenne de ces étoiles (~0.7), nous obtenons une distance d'environ 30 000 années-lumière.
La littérature donne une distance de 33 900 a-l !





  • 24 mars 2016: Transit de la comète 2016BA14 devant la galaxie M106

Le 24 mars 2016 à 21h55m TU, la comète 2016 BA14, de magnitude 13.8, frôlait la Terre. A cause de son déplacement rapide dans le ciel, elle a croisé le chemin de nombreux objets. Nous avons suivi son transit devant la galaxie M106, malgré une pleine Lune gênante, avec le télescope Schaumasse, pour lequel nous avons remis le porte-oculaire au foyer du miroir primaire (2m de focale). A cause de la Lune nous avons fait une série de poses courtes (60"). Le transit dans l'image a duré 1 heure (21h20 à 22h24 TU).
M106 206BA14
Cliquez sur l'image pour la voir en grand

Conditions de prise de vue: Télescope Schaumasse f/5 (400/2000), 50 poses de 60" sans filtre, caméra QSI 583ws

On remarque que la trace présente des interruptions régulières, à cause du temps de lecture de chaque pose, qui dure environ 18", pendant lequel la comète se déplace...
On remarque aussi que la comète ne semble présenter aucune trace d'activité.

2016BA14
Déplacement de 2016 BA14 en 1 heure




  • février - mars 2016: Courbes de lumière d'astéroides

A cause d'une turbulence très forte (>3" par pixel), nous avons décidé de ne pas faire d'imagerie, car les étoiles auraient été trop empâtées. Nous avons donc choisi de faire des courbes de lumière d'astéroides, car la turbulence ne modifie pas les mesures de photométrie. Nous avons choisi 3 astéroides dont la période était inconnue (seul 542 Susanna avait déjà été mesuré, mais sa période n'était pas établie avec précision).
542 susanna
542 susanna
Période: 10.0862 +/- 0.002 heures
5920 1992sx17
5920 1992SX17
Période: 2.9369 +/- 0.0003 heures
8359 1989wd
8359 1989WD
Période: 2.8914 +/- 0.0004 heures




  • 3 février 2016: Diagramme HR de M67

M67 est un amas ouvert situé dans la constellation du cancer, légèrement en dehors du plan de la Voie Lactée. Nous avons donc tenté de mesurer le diagramme Hertzprung-Russel de ses étoiles, afin de déterminer son âge et sa distance.
Nous avons utilisé la caméra QSI 583ws au foyer de la lunette Clavé 130/1908 avec un réducteur de focale x0.75, qui nous donne un champ suffisant pour voir l'amas en entier.
M67
Messier 67
Temps de pose R: 20x80", V: 15x80", B: 36*100"
A l'aide d'Iris, nous avons relevé les magnitudes R,V et B d'environ 450 étoiles sur un rayon de 13 minutes d'arc (les étoiles en deçà ne font probablement pas partie de l'amas et pourraient polluer le diagramme HR)
Diagramme HR Messier67
Diagramme HR obtenu.
On observe la branche horizontale des géantes qui est bien formée (magnitude apparente de 13, indice (V-R) de ~0.5, composée d'étoiles massives ayant quitté la séquence principale).
Cela indique que M67 est un vieil amas ouvert, car les étoiles jeunes n'ont pas encore évolué pour devenir des géantes.
La littérature donne un âge de l'ordre de 4 milliards d'années
Diagramme HR Messier67
Comparaison avec le diagramme obtenu par le Satelite Hipparcos sur les étoiles proches du Soleil.
Le diagramme que nous avons obtenu est en rouge.
En comparant le diagramme HR que nous avons obtenu et celui de Hipparcos, nous mesurons que les étoiles de magnitude apparente 14.5 ont en fait une magnitude absolue de +5. Cela nous donne une distance de 795 parsecs.
La littérature donne une distance comprise entre 800 et 900 parsecs!





  • 17 janvier 2016: Occultation de TYC 0075-00715-1 par 41 Daphne - mesure du diamètre de l'étoile occultée

Occultation par 41 Daphne
scan de l'occultation. Le temps de pose est de 33ms par ligne

Profil de l'occultation
On remarque que l'entrée et la sortie se font de manière progressive, sur environ 0.35". Ce profil est sans doute relié à la taille non nulle de l'étoile occultée.


Cliquez sur les images pour obtenir un rapport plus détaillé et pour accéder à la mesure du diamètre de l'étoile occultée





  • 29 octobre 2015: Occultation d'Aldébaran par la Lune

Aldébaran
Nos instruments installés pour suivre l'occultation



Résultat obtenu par drift-scan sur une Audine
Cliquez sur les images pour retrouver un compte-rendu plus complet





  • 7-14 avril 2015: Courbe de lumière de 1090 Sumida

En attendant de pouvoir observer l'astéroïde 4684 Bendjoya qui se lève en milieu de nuit, nous avons choisi une cible à courte période de rotation, mesurée en 2004: 1090 Sumida
Sa période est courte (2.7h) et son amplitude correcte (0.27), donc c'est une cible facile, malgré sa faible magnitude.
Les mesures ont été réalisées sans filtre, au foyer Cassegrain avec un réducteur de focale (4m, f/10), avec la caméra QSI 583ws. L'astéroïde étant haut dans le ciel, l'absence de filtre n'est pas trop problématique, puisqu'on ne s'approche pas de l'horizon et de la pollution lumineuse.
1090 Sumida
1090 Sumida. Période: 2h43m08s +/- 8s

La Sumida est le nom d'un fleuve qui coule à Tokyo
1090 Sumida
Sumida, le 7 avril 2015
1090 Sumida
Animation de Sumida le 7 avril
Vous pouvez récuper les images brutes ici:
7 avril 2015 (117 Mo)
8 avril 2015 (18 Mo)
14 avril 2015 (33 Mo)





  • 20 mars 2015: Eclipse partielle de Soleil

Eclipse à la lunette Clavé 130/1908
Eclipse à la lunette Clavé 130/1908
Eclipse à la lunette 70/700
Eclipse à la lunette 70/700
Cliquez sur les images pour retrouver un compte-rendu plus complet





  • 19 février 2015: Occultation de 4UC 517-046927 par 823 Sisigambis

L'astéroïde 823 Sisigambis devait théoriquement occulter une étoile de la constellation du Cancer. Nous avons tenté l'observation de cette éclipse au foyer primaire (f/5) du télescope Schaumasse, à l'aide d'une Audine Kaf401e. Malheureusement, la ligne de totalité devait être au dessus ou au dessous de la ligne prévue, car le scan est resté plat.
Occultation par 823 Sisigambis
Ligne de totalité théorique

Profil de l'occultation. La ligne correspondant à l'astéroïde est celle du bas.
La ligne supérieure est une étoile de référence.
Sur la gauche, nous avons réalisé une occultation manelle du télescope en début de scan.
L'éclipse devait durer environ 2.5" et aurait dû se produire au milieu du scan ci-dessus. Celui-ci était réglé sur 25ms par ligne, ce qui devait donner une éclipse sur une centaine de pixels (une dizaine de pixels sur l'image réduite ci-dessus). Cette occultation, "négative", reste malgré cela un résultat scientifique intéressant, puisqu'il permet de contraindre un peu mieux l'orbite de l'astéroïde, qui était légèrement erronée puisque l'occultation n'a finalement pas eu lieu.
Les résultats ont été envoyés au réseau Euraster





  • 30 janvier 2015: Courbe de lumière de 10666 Feldberg et de 16539 1991 PY12

Profitant du rapprochement apparent de ces 2 astéroïdes dans le même champ, nous avons réalisé une courbe de lumière (mesure de la luminosité au cours du temps), afin de déterminer leur période de rotation. Les mesures ont été réalisées au foyer du miroir primaire du télescope Schaumasse (pour profiter d'une focale de 2m au lieu de 6m en configuration Cassegrain), une caméra QSI 583ws équipée d'un filtre rouge.
La magnitude apparente était de 16.3 pour 10666 Feldberg et 16.5 pour 16539 1991PY12, ce qui est à la limite de visibilité pour le ciel niçois, avec un télescope de 400mm et un filtre rouge (pour supprimer au mieux la pollution lumineuse)
10666 Feldberg
10666 Feldberg
16539_1991PY12
16539 1991PY12
10666 Feldberg
10666 Feldberg: période de 3.528 heures
16539_1991PY12
16539 1991PY12: période de 5.02 heures

animation de 10666 Feldberg

animation de 16539 1991PY12
10666 Feldberg et 16539 1991PY12

Dans les prochains jours, de nouvelles mesures permettront d'affiner ces périodes de rotation, même si la magnitude des 2 astéroïdes va diminuer.





  • 1er février 2015: Transit exoplanétaire

Aquila participe à des campagnes d'observations de transits d'exoplanètes, dans le cadre notamment du programme XO.
Des candidats au titre d'exoplanètes ayant été repérés, nous avons utilisé le télescope Schaumasse pour confirmer la présence d'un transit, et notemment pour déterminer si le corps occultant est bien une planète ou une simple étoile.
Les candidats n'ayant pas encore été officiellement publiés par l'équipe XO, seules les courbes de lumière sont présentées ci-dessous (le transit observé en 2014 a été représenté en bleu)

Candidat XO
La profondeur du transit est de 0.015m. Des passages nuageux nous ont empêché de voir le début du transit, mais une prochaine observation permettra sans doute de mieux couvrir la totalité de l'éclipse
3 nouvelles étoiles variables !
Dans le champ de cette étoile XO, nous avons découvert 3 nouvelles étoiles variables, probablement déjà détectées par le programme XO, mais à cause de leur faible luminosité (40 fois plus faible que l'étoile XO), leur courbe de lumière n'a sans doute pas été établie. Les mesures de 2014, ajoutées aux observations du 1er février 2015, nous ont permis d'obtenir une courbe de lumière précise. Il s'agit visiblement de binaires en contact, de type W Uma. Leur nom sera publié quand l'étoile XO sera officiellement reconnue par l'équipe XO

période 9.45048 heures

période 8.20324 heures

période 8.16097 heures





  • 13 septembre 2014: Occultation de TYC 1715-02069-1 par 1306 Scythia

Le 13 septembre 2014 à 20h24 TU, l'astéroïde 1306 Scythia occultait TYC 1715-02069-1 (GSC 1715:2069). Nous avons observé cette éclipse au foyer Cassegrain du télescope Schaumasse, à l'aide d'une Audine Kaf401e.
Occultation par 1306 Scythia
Image réduite de 50%

Profil de l'occultation
Le scan était réglé sur 50ms par ligne, ce qui donne une durée d'occultation de 4.50s +/- 0.05s, ce qui à la distance de Scithya correspond à une taille de 886m +/- 10m. Ca ne correspond pas au diamètre total de l'astéroïde, mais à une corde (limite inférieure): L'astéroïde a une taille au moins supérieure à 886m.
Les résultats ont été envoyés au réseau Euraster
Pour exploiter au mieux les occultations, il est nécessaire de connaître précisément la durée des éclipses, ainsi que l'heure exacte à laquelle elle se produit, ce qui permet de contraindre fortement l'orbite de l'astéroïde. Malheureusement, la méthode du drift-scan, que nous avons utilisée ici, ne permet pas de dater de manière absolue l'évènement. Prochainement, Aquila pourrait s'équiper d'une caméra vidéo et d'un module GPS pour dater à la milliseconde les occultations.





  • 22 avril 2014: Transit exoplanétaire

C'est la première participation d'Aquila au programme XO.
Un candidat au titre d'exoplanètes a été suivi afin de déterminer si le corps occultant est bien une exoplanète ou s'il s'agit d'une étoile (simple binaire à éclipse). Nous avons utilisé le télescope Schaumasse pour observer ce transit, à l'aide d'une caméra QSI 583ws en filtre R et B. Comme il s'agit d'un candidat non officiel, nous ne publierons pas sa position, en attendant une publication de l'équipe XO.


transit principal
Candidat XO
La profondeur du transit semble identique en R et B, ce qui semble indiquer qu'il pourrait bien s'agir d'une planète. S'il s'était agi d'une étoile, la profondeur aurait pu être différente entre les 2 filtres
En revanche, la forme du plateau lors du transit penche plutôt en faveur d'une étoile
transit secondaire
Candidat XO
Quelques jours plus tard, nous avons observé le transit secondaire. En filtre Rouge, un transit a été observé, de profondeur 0.01m, mais en filtre Bleu, la courbe de lumière est restée relativement plate. Cette dernière indication, en plus du fait qu'un transit secondaire a bien été observé en filtre R, semble confirmer qu'il s'agit bien d'une étoile occultante et non d'une planète.
1 nouvelle étoile variable !
Dans le champ de cette étoile XO, nous avons découvert 1 nouvelle étoile variable. A cause de sa faible magnitude (16), elle n'a sans doute pas été détectée par le programme XO. Il s'agit peut-être d'un binaire en contact de type W Uma.

période 7.11 heures





  • 9-10 février 2013: Photométrie de RV UMa et U Com

Avec des étudiants de Mériemme Chedid, nous avons suivi 2 étoiles variables, afin de faire des mesures de photométrie en R,V et B. Les cibles étaient RV UMa, de période 0.468 jours, variant de m9.8 à m11.3, et U Com, de période 0.2927 jours, variant de m11.5 à m12. Le but était de déterminer les différences d'amplitude de la variation de luminosité entre chaque filtre.
RV UMa
RV UMa
U Com
U Com





  • 15 février 2013: Passage de l'astéroïde 2012 DA14

2012 DA14 est un astéroïde géocroiseur qui est passé à 30000 km de la surface terrestre le 15 février 2013 en soirée. Nous avons pu utiliser le télescope Schaumasse pour le photographier avec la caméra QSI 583ws, ainsi que la lunette Clavé 130/1908 pour le suivre en visuel, sa magnitude étant de l'ordre de 10
NGC4605 - 2012DA14
2012 DA14 et NGC 4605 - 21h49TU
L: 17x60"; R: 3x60"; V: 3x60"; B:4x80"; Binning 2x2
2 poses de 60" en Luminance ont permis de photographier le transit de l'astéroïde.
Les autres poses ont permis de compléter la photo de la galaxie
2012DA14
2012 DA14 - 4h25TU
L: 17x60"; R: 60"; V: 60"; B:2x60"; Binning 2x2





ngc7538
Pour voir les photos prises par Aquila au télescope Schaumasse, cliquez ici


ngc1977
Pour voir toutes les photos du télescope Schaumasse, cliquez ici